08.03.2018 | Mikko Lehtinen

Le domaine des postes d’eau potable et des équipements sanitaires évolue. L’Internet des objets ajoute un niveau d’intelligence supérieur aux composants individuels dans les systèmes de distribution d’eau, et les solutions liées à l’efficacité énergétique sont en plein essor. Grohe, l’un des pionniers mondiaux du secteur des équipements sanitaires, accueille à bras ouverts ces évolutions qui n’ont que trop tardé. Aujourd’hui présent dans plus de 160 pays et employant quelque 6 000 professionnels à l’international, Grohe est reconnu comme étant le premier fabricant mondial d’équipements sanitaires et le deuxième fabricant européen d’éléments de toilettes.

Vers des systèmes de distribution d’eau intelligents

En 1956, Grohe a introduit les premiers mélangeurs thermostatiques sur le marché. Cet événement marqua un tournant pour tout le secteur et a valu à Grohe sa réputation de pionnier. Si l’on observe le secteur dans son ensemble aujourd’hui, on constate que de nombreuses solutions techniques fondamentales n’ont que peu évolué depuis cette époque. Nous avons eu l’occasion de discuter des changements actuels opérés dans ce domaine avec Tero KEMPPAINEN, directeur national de Grohe en Finlande, et Jani HYVÄRINEN, responsable grands comptes.

« Alors que tous les autres secteurs enregistrent des progrès en continu, il est intéressant de noter que le développement des équipements sanitaires semble encore avoir dix ans de retard. Dans le même temps, tout le monde sait que l’eau chaude domestique est l’un des facteurs clés contribuant à la consommation d’énergie domestique » commente KEMPPAINEN.

« Aujourd’hui, un équipement sanitaire peut en effet être bien plus qu’une simple pièce en chrome distribuant de l’eau. Chez Grohe, nous avons l’avantage d’avoir une organisation internationale avancée de développement produit nous permettant de commercialiser des innovations technologiques et des nouveaux produits à un rythme constant. Actuellement, environ 75 % de notre offre est composée de produits existant depuis moins de trois ans. Outre les solutions standard, notre sélection inclut un grand nombre de nouveaux produits tout à fait uniques que l’on ne retrouve pas encore chez nos concurrents » ajoute HYVÄRINEN.

« Par exemple, lors du salon ISH de Francfort qui s’est tenu l’an dernier, nous avons lancé le contrôleur d’eau intelligent Sense Guard, qui peut être connecté à l’application mobile de Grohe via le Wi-Fi. Sense Guard détecte les micro-fuites dans le système et peut automatiquement couper l’eau en cas de rupture de canalisation. L’application permet également de suivre la consommation d’eau et de contrôler le débit à distance » poursuit HYVÄRINEN.

­ « Les systèmes intelligents installés dans les résidences privées peuvent offrir une assistance significative dans de nombreux domaines de la société actuelle, notamment pour la prise en charge des personnes âgées. Par exemple, notre WC lavant Sensia Arena, qui intègre une douchette hygiénique intelligente contrôlée par une télécommande, offre plus d’indépendance aux personnes âgées dans des situations où elles auraient besoin d’assistance en temps normal. Ces types de solutions existent déjà aujourd’hui. L’innovation peut également apporter de nouvelles formes de luxe aux domiciles. Ainsi, le robinet Blue Home de Grohe gazéifie automatiquement l’eau avec l’intensité sélectionnée par l’utilisateur » explique KEMPPAINEN.

Les décisions des concepteurs de canalisations influencent le développement du secteur  

Selon le projet et le type de bâtiment, il y a toujours plusieurs parties influant sur le choix des équipements sanitaires et des postes d’eau potable qui seront installés. Afin que les nouveaux produits et les innovations arrivent jusqu’à l’étape d’installation, les données détaillées sur les propriétés techniques des produits doivent être facilement mises à disposition des architectes d’intérieur et des concepteurs de canalisations.

­ « Il arrive que l’architecte d’intérieur recommande les équipements sanitaires d’un fabricant spécifique pour un projet. Imaginons toutefois que l’entreprise de conseil en ingénierie chargée de concevoir les systèmes de canalisations pour le projet est plus familière avec les équipements d’un autre fabricant, sachant par expérience comment les produits du concurrent se comporteront une fois installés. Un produit moins familier lui semblera alors plus risqué. Ce genre de situation conduit souvent à un dialogue entre l’architecte d’intérieur et le concepteur de canalisations. En fonction de la quantité d’informations produit disponibles, il se peut que le choix se fasse en faveur du fournisseur d’équipements le plus familier afin d’écarter le risque perçu. L’expérience passée et les méthodes de travail établies influencent la prise de décision des individus. De ce fait, ils sont moins enclins à prendre des risques avec des produits qu’ils ne connaissent pas » explique HYVÄRINEN.

­ « Pour que les produits d’un fabricant soient recommandés pour un projet, l’architecte ou l’architecte d’intérieur doivent avoir assez d’informations sur les produits de ce fabricant et sur leurs propriétés. Dans les gros projets de construction d’appartements, les décisions concernant les équipements ne sont généralement pas prises par l’architecte, mais par l’architecte d’intérieur ou le concepteur de canalisations, qui sont ainsi les décisionnaires clés en ce qui concerne les grandes quantités d’équipements impliquées dans ces projets » indique KEMPPAINEN.

­ « Comme le concepteur de canalisations accomplit aujourd’hui son travail à l’aide de logiciels BIM, il est tout à fait logique que nous lui fournissions les informations techniques nécessaires sous forme de modèles d’informations produit 3D ou d’objets BIM, modélisés en détail sur la base de nos produits. Ces modèles 3D ou objets BIM assistent les concepteurs dans leur travail quotidien. Ils contiennent les dimensions des produits ainsi des données techniques détaillées pour les calculs d’ingénierie. Une chose est sûre : le fait que nos produits soient disponibles en tant qu’objets BIM nous ouvre une voie vers une coopération plus étroite avec les concepteurs de canalisations » affirme HYVÄRINEN.

Les objets BIM améliorent le flux d’informations du projet

La modélisation de produits joue un rôle majeur dans la stratégie de Grohe depuis de nombreuses années. En 2007, Progman a modélisé le premier ensemble de produits Grohe pour le logiciel de conception MEP MagiCAD.

­ « Notre premier ensemble de produits a été modélisé pour MagiCAD afin de garantir que la sélection inclurait les produits les plus courants requis dans les gros projets de construction d’appartements. Depuis lors, l’offre de produits modélisés de Grohe n’a cessé de croître. Aujourd’hui, la bibliothèque d’objets BIM MagiCloud de Progman permet aux concepteurs de parcourir gratuitement nos produits en ligne et de consulter leurs dimensions et données techniques. De nos jours, le besoin de modéliser de nouveaux produits revient assez souvent dans nos discussions avec les sociétés de conception de canalisations » explique KEMPPAINEN.

­ « Nous voulons modéliser nos nouveaux produits en tant qu’objets BIM le plus vite possible. Nous avons remarqué que lorsque de nouveaux produits ont été modélisés dans MagiCAD et MagiCloud, la demande de produits a explosé » précise HYVÄRINEN.

­ « Il est important que les informations de projet circulent d’une partie à l’autre le plus efficacement possible. Ceci est possible grâce aux objets BIM. De toutes les parties impliquées dans le projet de construction, le concepteur est le plus éloigné de nos produits physiques, mais c’est pourtant lui qui joue le rôle le plus important dans la création de systèmes de distribution d’eau opérationnels. Si le système ne fonctionne pas sur l’écran du concepteur, il est peu probable qu’il fonctionne en pratique. C’est la raison pour laquelle nous voulons prêter une attention soutenue aux concepteurs de canalisations et leur proposer des produits répondant le mieux possible à leurs besoins. Nous voulons être un partenaire de choix pour le concepteur » conclut KEMPPAINEN.

En 2017, le magazine Fortune a attribué la 34e place à Grohe dans sa liste « Change the World ». Grohe était la seule entreprise du secteur de l’ingénierie des équipements techniques à figurer sur la liste. Les critères d’évaluation comprenaient les solutions proposées par l’entreprise pour répondre aux problèmes sociétaux, la rentabilité de l’entreprise et le degré d’innovation par rapport aux autres sociétés du même secteur.